Avec sa forme simplissime immédiatement reconnaissable, Pac-Manavance comme l'archétype de la mascotte. Cette icône née en 1980 a inauguré le merchandising gaming de masse mais n'a jamais ...

Avec sa forme simplissime immédiatement reconnaissable, Pac-Manavance comme l'archétype de la mascotte. Cette icône née en 1980 a inauguré le merchandising gaming de masse mais n'a jamais su livrer une suite digne de ce nom. Bien plus juste que ses versions féminisées ou en 3D, Pac-Man 256 signait un come-back inattendu il y a deux ans. Édité par Namco, le jeuAndroidrénovait ainsi la formule originale en calant au bas de ses labyrinthes une marée montante de glitchs. Autre retour gagnant plus récent, celui de Sonic Mania reprend les débats là où ils s'étaient arrêtés il y a 20 ans. Le jeu de plate-forme développé par des fans embauchés chez Sega oublie la 3D, synonyme de poisse pour la mascotte bleue. Sur fond d'horizons urbains nocturnes, d'usines fluo et de paysages nippons enneigés, Sonic Mania réveille des sensations 2D oubliées. À quand le retour de Megaman et Alex Kidd(que Sonic a évincé) via cette même méthode? M.-H.T.