Compte-t-on trop sur Anderson. Paak? En novembre dernier, le chanteur/rappeur/multi-instrumentiste californien sortait l'album Oxnard. Il faisait suite au carton de Malibu, publié deux ans plus tôt: un disque soul-r'n'b' aussi soyeux qu'irrésistible, réchauffant les coeurs et les corps, et affirmant haut et fort l'idée que les références à un passé glorieux (Stevie Wonder dans le viseur) ne condamnaient pas forcément au pastiche ou au revival, aussi bien foutu soit-il (coucou Bruno Mars).
...