Archéologue allemand, Albert traîne derrière lui un passé trouble. Interprète irakien, Osama est un ancien pilleur de tombes. Tous deux tentent de se racheter une virginité dans le cadre du "Programme de recherches sociales de l'armée américaine". Ils seront les deux otages livrés au ...

Archéologue allemand, Albert traîne derrière lui un passé trouble. Interprète irakien, Osama est un ancien pilleur de tombes. Tous deux tentent de se racheter une virginité dans le cadre du "Programme de recherches sociales de l'armée américaine". Ils seront les deux otages livrés au désert irakien, aux villes bombardées, l'un soupçonné d'espionnage, l'autre de trahison. Ballottés de groupes fanatiques en marchands d'otages, humiliés, affamés, menacés à chaque instant, ils vivront ce temps suspendu dans la terreur de la chaleur poussiéreuse et suffocante du désert. Le huis clos est insoutenable pour ces deux hommes qui survivent dans l'incertitude du lendemain, d'autant que le récit leur dessine aussi quelques souvenirs chaotiques: Osama n'accepte pas la relation ambiguë qu'Albert entretient avec sa soeur, ce dernier lui rappelle son trafic d'antiquités... De père kurde-irakien et de mère allemande, Sherko Fatah analyse la frontière très mince qui sépare le terrorisme de l'appât du gain, il en dégage la profondeur de l'incompréhension entre deux mondes. Ces Orient et Occident qui s'observent, se jaugent, tentent en vain de maquiller leur passé peu glorieux... Malheureusement, la tension du lecteur s'épuise dans la répétition des scènes entrecoupées de flash-back qui empêchent d'entrer véritablement dans le récit.