En relisant les belles pages de Qu'est-ce que la littérature?, le travail de Catherine François s'est spontanément présenté à notre esprit alors que la mémoire était encore pleine de sa proposition à la galerie La Forest Divonne. Dans l'ouvrage en question, Sartre tresse une couronne de laurier au versificateur. En prenant soin de l'opposer au prosateur. Habilement, l'auteur de L'Être et le Néant met au jour une différence fondamentale entre le second qui " se sert des mots", comme autant de briques...