Luxuria Superbia
...

Luxuria Superbia ÉDITÉ ET DÉVELOPPÉ PAR TALE OF TALES, ÂGE NC, DISPONIBLE SUR ANDROID, IOS, LINUX, OUYA ET WINDOWS. 6 Entamer la création d'un jeu vidéo en placardant des concepts arts sur un mur entre dans le processus classique de son développement. Cette vision servant de fil rouge aux développeurs est toutefois sortie des murs de Tale of Tales pour atterrir sur cncntrc (l'abréviation de Concentric), blog (1) préparatoire collectionnant les images végétales, cosmologiques et liées à l'idée de tunnel. Même à l'échelle de l'art gaming,la démarche qui a ici donné naissance à Luxuria Superbia est assez rare. En couple dans leur processus créatif mais aussi dans la vie, Auriea Harvey et Michael Samyn ont toutefois l'habitude de ce modus operandi. Avant de passer par la case jeu vidéo(2), le duo gantois défrichait en effet les prémices du net art à la fin des années 90 et jetait pêle-mêle leurs idées en ligne. Rail shooter abstrait et sensuel proche mais plus épuré qu'un Child of Eden, Luxuria Superbia se profile donc comme un tunnel métaphorique. Une fleur, une expérience sensuelle que le joueur traverse tout en touchant les parois du conduit. "Le sujet du sexe ne nous est pas venu subitement, il a mûri deux ans. La jouissance est tellement connectée avec l'idée d'éternité qu'elle nous fascinait. Nous voulions livrer un jeu qui évoquait l'acte",lâche Michael Samyn. "Quelque chose gorgé de sentiments positifs, loin du côté destructeur des jeux de tir dont nous détournons les codes. L'autre thématique qui nous a obsédés durant le développement gravitait autour de la représentation de l'espace que se faisaient les gens au Moyen Age." Psychédélique et kaléidoscopique, Luxuria Superbia s'articule en niveaux aux couleurs et aux thématiques inspirées. Le gamer tente d'y toucher un maximum d'objets en évitant l'hyper stimulation, fatale. Un high score compte ses performances tandis qu'une série de messages -très premier degré- jaillissent à l'écran, en grand, pour répondre aux caresses du joueur. "Habituellement, le sexe dans les jeux vidéo n'est pas décrit comme un acte positif. Il se limite à nourrir un scénario ou à alimenter des mécaniques ludiques, sans plus. Nous avons en outre découvert que le jeu vidéo entretenait un lien étroit avec le (vrai) jeu sexuel. Ce lien était curieux et excitant",se souvient Michael Samyn. "Le milieu du jeu vidéo est tellement figé dans un premier degré qu'on a dû insister sur le fait que Luxuria Superbia n'était pas une reproduction littérale de l'acte sexuel. Certains journalistes de la presse spécialisée ont regretté le manque de réalisme visuel de notre jeu." Imaginative, la métaphore graphique réjouissante de Luxuria Superbia s'entoure malheureusement d'un gameplay et d'un level design absents, sinon endormants. Admiré par de nombreux développeurs indés US et plusieurs fois nominé à l'IGF de San Francisco, Tale of Tales puise sa force dans une approche extérieure (revendiquée) au jeu vidéo. Un point faible aussi dans ce cas, mais pas toujours. Dans leur rapport avec la mort, Journey de Jenova Chen ou The Passage de Jason Roher démontraient brillamment que la quasi absence de mécanique ludique n'entraîne pas forcément l'ennui. (1) HTTP://CNCNTRC.TUMBLR.COM/ (2) UN PARCOURS ADMIRABLE DONT ON RETIENDRA THE PATH, THE GRAVEYARD ET BIENTÔT L'ÉTÉ. MICHI-HIRO TAMAÏ