Mobilité avant tout. Les portables se portent bien. Un succès dû au besoin de mobilité et de connexion au web. En France, les modèles classiques restent les stars, mais les netbooks ont également connu des ventes explosives (+55% au cours du premier semestre). Selon le cabinet GfK, cette situation favorable devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année avec une croissance globale de 10%.
...

Mobilité avant tout. Les portables se portent bien. Un succès dû au besoin de mobilité et de connexion au web. En France, les modèles classiques restent les stars, mais les netbooks ont également connu des ventes explosives (+55% au cours du premier semestre). Selon le cabinet GfK, cette situation favorable devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année avec une croissance globale de 10%. Netbooks: des usages basiques. Profiter du Web, utiliser des logiciels de bureautique, retoucher des photos, écouter de la musique, regarder des films DivX, chatter en vidéo via une webcamàtout ça parfois pour moins de 300 euro. Avec de tels arguments, le concept du mini PC continue à séduire. Asus, celui par qui la vague est arrivée il y a 3 ans, va jusqu'à décliner un modèle spécial pré-ado (l'EeePC 1001 PQ à 299 euros) avec contrôle parental et interface adaptée avec des stickers à coller sur la coque. De quoi combler le "digital native" impatient d'avoir son premier mail ou blog perso. À prix serré. Idéal pour les néophytes, pour les petits budgets ou simplement comme ordinateur d'appoint. Mais pas de fausse joie, l'équipement proposé reste ultra-basique. La configuration la plus répandue comprend un écran 10 pouces avec une résolution correcte mais limitée (1024x 600), un disque dur de 250 Go pour 1 Go de mémoire vive et un processeur à simple c£ur, le tout tournant sous une version Starter de Windows 7 (moins gourmande que l'Edition Familiale généralement présente sur les PC). Oubliez bien sûr le lecteur DVD. L'un des 3 ports USB pourra cependant toujours servir à connecter un lecteur externe. Atout charme. Les netbooks de cette fin d'année ont sorti leurs plus beaux habits et de nouvelles armes de séduction. Une riposte face à la prochaine déferlante des tablettes ? L'effort sur le design et l'ergonomie est en tout cas indéniable et permet à certains de s'affranchir de l'image low-cost qui leur colle à la peau. La tendance au clavier " chiclet " avec ses touches bien espacées pour une frappe plus confortable se généralise, tout comme le pavé tactile multipoint, plus précis et avec lequel on peut, entre autres, agrandir une image en écartant ses deux doigts. Un bouton d'accès direct au Web est même apparu sur certains modèles. Pratique pour consulter ses mails ou vérifier les horaires du cinéma sans attendre le démarrage de Windows. Ailleurs, un raccourci accède instantanément aux réseaux sociaux : les plus pressés peuvent ainsi mettre à jour leur statut Facebook en quelques secondes. Partout les autonomies inviteraient presque à laisser son chargeur à la maison pour la journée. Portables : de vrais bureaux nomades. Compromis idéal entre confort, performance et mobilité, ces tout-en-un sont aussi à l'aise pour les tâches bureautiques que dans le divertissement multimédia. Facile dès lors de se lancer dans les didacticiels de montage photo/vidéo ou de profiter de certains jeux. Bonne nouvelle, leur ticket d'entrée est inférieur à 600 euros. A ce prix, on peut acquérir un bel écran avec un affichage de meilleure qualité que celui de la plupart des netbooks. Lecteur DVD compris. Seule les dernières technologies, comme le processeur Intel Core i3 qui booste leurs capacités de calcul, manquent. Reste qu'un portable premier prix sera toujours plus efficace que n'importe quel netbook. Entre compacité et capacité il faut choisir. Concentré de technologies. Configurations musclées, espaces de stockage XXL, connectique HDMI pour regarder ses vidéos sur un téléviseur et parfois un port USB 3.0 pour des transferts hyper rapides de fichiers. Les portables de la cuvée 2010 sont le plus souvent équipés du processeur dernier cri (Intel Core i3 ou Core i5). Ces cerveaux ultra-puissants sont capables de gérer à merveille plusieurs programmes simultanément. Côté performances, c'est aussi la course à l'endurance avec la multiplication de systèmes ingénieux qui permettent de dépasser les 3 heures habituelles d'autonomie. De quoi alléger son sac d'un chargeur. HDMI: interface permettant de transférer des flux vidéo ou audio entre divers appareils sans compression préalable. DLNA : standard pour partager le contenu entre les périphériques compatibles : PC, téléphones, téléviseurs HD, consoles de jeuà USB 3.0 : nouvelle norme de transfert de fichiers théoriquement 10 plus rapide que la précédente (2.0). Un atout pour le transfert de films HD. SSD : stockage numérique sous forme de mémoire flash. Beaucoup plus rapide, moins fragile et moins énergivore qu'un disque dur à plateaux. Simona Gouchan