Premier film de Talal Derki depuis qu'il a été primé à Sundance en 2014 pour Return to Homs, Of Fathers and Sons est un documentaire glaçant. Réalisateur syrien installé à Berlin, Derki ...

Premier film de Talal Derki depuis qu'il a été primé à Sundance en 2014 pour Return to Homs, Of Fathers and Sons est un documentaire glaçant. Réalisateur syrien installé à Berlin, Derki est retourné dans son pays et a gagné la confiance d'Abu Osama (45), un des fondateurs d'Al-Nusra, la branche syrienne d'Al-Qaeda. Pendant deux ans et demi, feignant d'être des leurs, il a suivi l'extrémiste dans son intimité, sa vie de djihadiste et de père. Spécialiste de l'explosion et du déminage, Abu Osama habite avec ses fils. Leurs prénoms sont des hommages aux responsables du 11 septembre et leurs journées, quand ils ne se battent pas comme des chiffonniers et ne fabriquent pas des bombes avec de l'acide citrique, sont rythmées par une formation militaire. Une oeuvre qui ne laisse pas indemne. Paternité, endoctrinement et déshumanisation...