On parle parfois de "musique pour musiciens". Dans le cas de Roberto Bolaño, on serait tenté de lancer que le Chilien faisait de la littérature pour écrivain. N'est-il pas, d'ailleurs, vénéré par quelques fameux auteurs tels que Jakuta Alikavazovic, Philippe Lançon ou même Patti Smith? Mais ne partez pas en co...

On parle parfois de "musique pour musiciens". Dans le cas de Roberto Bolaño, on serait tenté de lancer que le Chilien faisait de la littérature pour écrivain. N'est-il pas, d'ailleurs, vénéré par quelques fameux auteurs tels que Jakuta Alikavazovic, Philippe Lançon ou même Patti Smith? Mais ne partez pas en courant, "simples" lecteurs! Comme le dit Lançon: peu d'écrivains ont, comme lui, " réveillé le tonnerre littéraire"! Femme fatale au visage à " la qualité d'une gomme à effacer", longues lignes sur l'usage douteux mais artistique de " la merde", Brooke Shields et Le Lagon bleu, crime mystérieux... La foudre frappe d'entrée dans le peu connu La Piste de glace, envoûtant crescendo traversé par " la prémonition de la mort". Puis, dans Le Troisième Reich, roman inspiré d'un authentique jeu de plateau à la Risk, l'auteur de 2666 démontre encore sa fascination pour le mal. On le sait, Bolaño a (presque) tout lu; au milieu de textes et discours (dont quelques inédits!) qui composent le troisième volume de son intégrale, sont glissées quelques chroniques littéraires. Il y distille son amour pour le trublion Hunter S. Thompson, Philip K. Dick, James Ellroy, ou encore son avis (éclairé) sur la littérature chilienne. Et quelle joie de (re)lire en intégralité son vibrant manifeste de l'Infraréalisme. Allez, plus que trois volumes pour vous aussi gonfler les rangs des aficionados de Roberto Bolaño! - Los Bolaños?