La deuxième saison de Legion à peine terminée aux États-Unis a laissé toute tentative d'explication logique sur le carreau, et rincé les cerveaux par ses tourbillons temporels extatiques et ses ruptures narratives. Dans les marges des rutilantes machines du Marvel Cinematic Universe et de ses valeurs héroïques saupoudrées de critiques socio-politique, le récit schizoïde de la guerre sanglante entre les forces du mal et David Haller, fils putatif du Pr. Xavier, esprit extrêmement perturbé par de multiples et imprévisibles personna...