"Goons Be Gone"

Né sur les cendres de Wives, soufflées autour du club The Smell et sur la scène Do It Yourself renaissante de Los Angeles au milieu des anné...

Né sur les cendres de Wives, soufflées autour du club The Smell et sur la scène Do It Yourself renaissante de Los Angeles au milieu des années 2000, No Age a mieux vieilli que Health et ses turbulents acolytes d'alors. Sur Goons Be Gone ("Les abrutis sont partis"), le duo guitare/batterie californien brasse les hymnes punk ( Sandalwood, Feeler, War Dance ...), coince quelques morceaux d'ambiance ( Smoothie, Working Stiff Takes a Break...) et confirme qu'il n'a pas usurpé son nom. Randy Randall a beau avoir sorti l'an dernier un disque d'ambient inspiré par un roadtrip, No Age est plus en forme que jamais. À la fois limpide, cacophonique et terriblement vivant.