1. Image

L'écran supérieur de la Nintendo 3DS éblouit avec sa 3D sans lunettes. Et même si le moindre mouvement (particulièrement dans les jeux d'action) amenant la tête à ne pas rester droite face à l'écran floute l'image, cet affichage de 9 cm de diagonale bluffe. Face à cette approche avant-gardiste, la NGP de Sony avance une puissance graphique mobile jamais vue, y compris sur tablette PC et smartphone. Soit 2 processeurs (graphique et central) quadruple-c£ur qui animeront des jeux sur un écran OLED de 13 cm de diagonale, pour un rendu proche des productions PlayStation 3 et Xbox 360. La puissance de la 3DS, elle, reste en retrait avec une qualité visuelle arrivant à la hauteur d'une Play-Station Portable.
...

L'écran supérieur de la Nintendo 3DS éblouit avec sa 3D sans lunettes. Et même si le moindre mouvement (particulièrement dans les jeux d'action) amenant la tête à ne pas rester droite face à l'écran floute l'image, cet affichage de 9 cm de diagonale bluffe. Face à cette approche avant-gardiste, la NGP de Sony avance une puissance graphique mobile jamais vue, y compris sur tablette PC et smartphone. Soit 2 processeurs (graphique et central) quadruple-c£ur qui animeront des jeux sur un écran OLED de 13 cm de diagonale, pour un rendu proche des productions PlayStation 3 et Xbox 360. La puissance de la 3DS, elle, reste en retrait avec une qualité visuelle arrivant à la hauteur d'une Play-Station Portable. Sony suit la DS de Nintendo en coiffant sa NGP d'un touchscreen. Le géant japonais en rajoute même une couche avec une seconde surface tactile plantée sur le dos de sa console. De quoi enfanter des gameplays singuliers et -par exemple- changer la morphologie d'un terrain de jeu en tapotant l'arrière de la console du bout des doigts. Si les 2 nouveaux sticks analogiques de la console de Sony se prêtent à priori à merveille à la pratique de First Person Shooters, la 3DS ne se pare, elle, que d'un joystick. Un accessoire qui manquait cruellement sur la précédente DS. Notons enfin que 3DS et NGP s'équipent d'un gyroscope, utile pour contrôler certains jeux en bougeant la console. Les 2 concurrentes se connectent en ligne via du Wi-Fi N pour du multijoueurs et du téléchargement de jeux vidéo. Mais la console de Sony ira plus loin en proposant en option de la 3G. Egalement dotée du bluetooth 2.1 et d'une puce GPS, la NGP prend en fait des allures de smartphone. Reste à voir si cette pléthore d'options sera exploitée par le line up du catalogue de jeux de Sony. En attendant, notons que le géant de l'électronique annonce Near, application permettant de savoir quels jeux sont pratiqués dans l'environnement immédiat de la console. La 3DS mise sur le Streetpass, fonctionnalité permettant à 2 consoles de se connecter en Wi-Fi, même lorsqu'elles sont fermées. Nanties d'une webcam et d'un appareil photo sur leur dos, NGP et 3DS sont au coude à coude sur le terrain de l'image. La qualité de l'APN made in Sony n'est pas encore connue mais celle du plombier moustachu s'enlise dans de la basse résolution. Dommage, car Nintendo a planté des lentilles à l'arrière de sa console, pour des clichés 3D convaincants. Studio de mixage audio, podomètre comptant l'activité physique de son propriétaire, éditeur de photo convivial... Les petits programmes gadgets pullulent sur 3DS tandis qu'hormis un lecteur de comics, la NGP reste avare en informations en la matière. Autre grande inconnue de la NGP, son espace mémoire intégré. Vital pour le téléchargement de jeux, celui-ci s'affiche à 2 Go sur la 3DS, via une simple carte SD fournie avec la console. La victoire de la Nintendo DS sur la PlayStation Portable de Sony l'a prouvé: le succès d'une console se dessine par sa ludothèque et non par ses performances graphiques. La cinquantaine de titres qui accompagnait l'an passé l'annonce de la 3DS de Nintendo toise de haut la dizaine de jeux dévoilés à demi-mots par Sony pour sa NGP. Nantie de rééditions de pépites old school oubliées ( Kid Icarus et Pilotwings Resort) et de productions contemporaines ( Super Street Fighter IV: 3D Edition, Metal Gear Solid,PES...), la 3DS fera face à une NGP alignant des franchises Sony tournant à plein régime depuis quelques années ( Killzone, Uncharted et WipEout...). Sans oublier Call of Duty et Gravity Haze qui suscitent pas mal d'espoirs. En supposant que leurs prix soient identiques (249 euros), la console de Sony semble en donner plus que celle de Nintendo en offrant un GPS, le bluetooth, un second écran tactile dorsal innovant et un double joystick. Reste que malgré ses défauts, le relief sans lunettes de la 3DS en jette. La grosse déception de la 3DS porte sur son autonomie qui ne culmine qu'à 3 ou 4 heures selon son emploi de la 3D, du Wi-Fi ou de la luminosité. Si Sony n'a pas officiellement annoncé de chiffre sur ses batteries, certains parlent de 4 à 5 heures de vie. l TEXTE MICHI-HIRO TAMAÏ