Créé en 2008, le Next est LE festival transfrontalier au pays de l'"Eurometropolis", entre Lille-Kortijk-Tournai-Valenciennes, avec les navettes festives pour rejoindre les lieux de spectacles entre ces villes. La programmation internationale affiche théâtre/danse/performance, pour cette 5e édition, 32 spectacles en 17 jours. C'est un peu le Kunstenfestivaldesarts local. Le menu y est toujours alléchant, qui donne envie de...

Créé en 2008, le Next est LE festival transfrontalier au pays de l'"Eurometropolis", entre Lille-Kortijk-Tournai-Valenciennes, avec les navettes festives pour rejoindre les lieux de spectacles entre ces villes. La programmation internationale affiche théâtre/danse/performance, pour cette 5e édition, 32 spectacles en 17 jours. C'est un peu le Kunstenfestivaldesarts local. Le menu y est toujours alléchant, qui donne envie de squatter la région. Au rayon des grosses pointures, le chorégraphe québécois "allumé" Dave St-Pierre présente sa nouvelle création (sans titre), clôturant une trilogie sur l'amour et l'utopie. Après La Pornographie des âmes et Un peu de tendresse bordel!, il s'attaque à Cupidon, lançant ses danseurs à poils à travers des plumes et des fléchettes "coup de foudre"! Folie garantie. Autre événement: en hommage à Pina Bausch, le metteur en scène italien Pippo Delbono débarque avec Dopo La Battaglia/Après la bataille, tentative d'un spectacle joyeux sur l'actualité! Il explique: "Dopo la Battaglia est né du besoin de hurler, de pleurer, de rire, de rejouer, de me perdre, de chercher une nouvelle révolte, de recommencer à parler d'amour, de faire parler le corps, le son et la danse." Autre iconoclaste, le Belge Jan Fabre revient à ses radicales £uvres de jeunesses. Dans Le pouvoir des folies théâtrales (1984), il dégomme le théâtre comme lieu du mensonge en 4 h de performance physique... Autre pointure, le Polonais Grzegorz Jarzyna qui traverse le scénario de Pasolini dans T.E.O.R.E.M.A.T. Quand l'arrivée d'un jeune étranger ébranle la vie quotidienne d'une famille bourgeoise, dévoilant les pulsions des uns et des autres. Côté découverte, on retiendra la proposition du spectacle documentaire Hate Radio (Allemagne/Suisse) qui revient mot pour mot, dans un décor reconstitué à l'identique, sur la radio rwandaise Mille Collines , instigatrice de la haine raciale envers les Tutsi, préalable au génocide rwandais. Toujours d'Allemagne, la plasticienne japonaise Naoko Tanaka s'attachera à explorer les apparences par l'ombre et la lumière dans un spectacle à la torche... Et ceci n'est qu'un aperçu des festivités. DU 15 NOVEMBRE AU 17 DÉCEMBRE. WWW.NEXFESTIVAL.EU NURTEN AKA