Le New York de Will Eisner n'existe plus. Et pour cause: les histoires rassemblées dans cette intégrale ont été dessinées entre 1981 et 1992. C'est peu dire que le visage d'une des plus bouillonnantes villes d'Amérique a bien changé. Par contre, on y plonge comme on regarde Manhattan de Woody Allen: c'est drôle et tragique à la fois. L'auteur y est né. Il a vu sa ville changer au fil des arrivées massives de migrants. Il a vu des quartiers tomber dans la décrépitude ou d'autres renaître de leurs cendres. Parfois muets, au format court, ces instantanés balaient un éventail quasi exhaustif d'événements rencontrés: des gamins de rue, des flics en embuscade, des ménagères, des clodos, des bourgeois et même des insectes, des bouches d'incendie, d'égout ou des perrons d'immeubles. Tout y passe sous la plume affûtée d'un des plus grands auteurs de bande dessinée américaine. Maintes fois épuisé, ce chef-d'oeuvre est enfin réédité par les éditions Delcourt. À (re)découvrir!

De Will Eisner, éditions Delcourt, 432 pages. Prix: environ 35 euros.