L'Outback australien est le décor sublime et inquiétant de ce polar de genre whodunit, teinté de secrets ancestraux, qui n'a pas grand-chose à envier aux séries américaines qui arpentent depuis des décennies ces territoires moites et mystérieux. Mystery Road est avant tout le spin-off d'un diptyque de films (l'homonyme Mystery Road et Goldstone), mettant en scène Jay Swan, un inspecteur aborigène massif et taciturne, une boule de colère rentrée semblant porter le génocide de son peuple sur les épaules. Lorsqu'il doit faire équipe avec Emma James, cheffe blanche de la police locale, pour résoudre une double disparition troublante, c'est un choc de styles, d'origines sociales et d'héritages ethniques. Sont recherchés un jeune ouvrier aborigène, Marley, champion local de football australien, et un routard blanc, tous deux employés de la plus grosse exploitation de la région, dont l'enquête va révéler les bien troubles agissements, les conflits larvés, les secrets inavouables: trafics de drogues et d'êtres humains, viols, lutte pour le contrôle de l'eau et maintien des autochtones dans une détresse endémique. La réalisation de Mystery Road, avec ses plans verticaux fixant dans la route une ligne de démarcation de plus en plus poreuse entre le "sauvage" et la modernité, tout comme ses dialogues et ses personnages, dessine les lignes de fractures de la société australienne. Elles innervent la relation entre les deux policiers, incarnés par Aaron Pedersen et Judy Davis, remarquable en femme flic au visage aussi érodé que la roche désertique.

Série créée par Rachel Perkins. Avec Judy Davis, Aaron Pedersen, Deborah Mailman.

7