Laurent Durieux: "Dans la mafia, on ne sait jamais tout à fait qui est son ami et qui est son ennemi. Il y a une menace toujours pesante quand on a décidé d'être de ce côté-là de la loi. L'image se devait donc d'être ambiguë, porteuse d'une tension, avec le Don en train de palper des oranges, qui, évidemment, sont sanguines, tandis qu'une ombre plane sur lui. Est-ce quelqu'un qui le protège ou quelqu'un qui s'apprête à le refroidir? Ça m'intéresse toujours de faire de belles images mais qui ont deux lectures."*moins de 50 euros **entre 50 et 100 euros ***plus de 100 euros