"R.Y.C."

Il n'a fallu que quelques sons postés sur SoundCloud pour que Mura Masa, alias Alex Crossan (1996), se retrouve propulsé sous les projecteurs, passant pour l'un...

Il n'a fallu que quelques sons postés sur SoundCloud pour que Mura Masa, alias Alex Crossan (1996), se retrouve propulsé sous les projecteurs, passant pour l'un les producteurs électroniques les plus en vue de la scène anglaise. Trois ans après un premier album éponyme bourré d'invités prestigieux -de Damon Albarn à Asap Rocky-, Mura Masa a la bonne idée de revenir avec un deuxième disque moins éparpillé, et probablement plus intime (pour la première fois, il prend le micro), se penchant sur "la mélancolie de sa génération hyperconnectée". Le parti pris pop est toujours d'actualité. Mais Mura Masa lui donne des couleurs plus tranchées, l'emballe dans des guitares plus présentes ( Today avec Tirzah, le fendard Deal Wiv It avec Slowthai).