"First Flower"

"Cet album est dédicacé à tous ceux qui ont un jour expérimenté l'anxiété et douté d'eux-mêmes. J'espère que ça vous remonte le moral", glisse Moll...

"Cet album est dédicacé à tous ceux qui ont un jour expérimenté l'anxiété et douté d'eux-mêmes. J'espère que ça vous remonte le moral", glisse Molly Burch (lire son portrait page 4) dans les crédits de sa deuxième livraison. Enregistré à Austin avec Erik Wofford, First Flower est un cocon. Un disque aux couleurs sépia. La B.O. du bal de promo. Un film hollywoodien dont l'héroïne vous chanterait droit dans les yeux avec un timbre d'une formidable douceur, l'aspect flottant d'une Hope Sandoval et des petites intonations (à la Elvis) de crooner. Molly Burch donc ou une belle alternative, sorte d'Angel Olsen en mode apaisé, à la trop fabriquée Lana Del Rey.