Au début du XXe siècle, les premiers "studios" d'enregistrement, comme celui photographié ci-contre, n'ont...

Au début du XXe siècle, les premiers "studios" d'enregistrement, comme celui photographié ci-contre, n'ont pas grand-chose en commun avec les espaces feutrés et cliniques qu'ils deviendront par la suite. Avant l'arrivée de l'électricité (et des premiers micros), le son était "imprimé" directement, "mécaniquement" presque, sur le support. Les vibrations étaient ainsi captées et concentrées par des pavillons (comme ceux de la Gramophone company, présentés ci-dessous), eux-mêmes reliés à des stylets gravant le son dans le disque.