"#2"

MikMâäk mélange, en un mix de Flamands, Wallons et Bruxellois, les meilleurs musiciens du pays, qu'ils soient confirmés (Jeroen Van Herzeele, Bo Van der Werf, saxophones, Jean-Paul Estiévenart, Bart Maris, Laurent Blondiau, trompettes, Fabian Fiorini, ...

MikMâäk mélange, en un mix de Flamands, Wallons et Bruxellois, les meilleurs musiciens du pays, qu'ils soient confirmés (Jeroen Van Herzeele, Bo Van der Werf, saxophones, Jean-Paul Estiévenart, Bart Maris, Laurent Blondiau, trompettes, Fabian Fiorini, piano, Nathan Wouters, basse, Samuel Ber, batterie) ou en devenir (Grégoire Tirtiaux, saxophones). Augmenté d'une poignée de complices venus d'outre- Quiévrain (le saxophoniste Guillaume Orti, l'autre directeur artistique de l'ensemble, le multi- clarinettiste Yann Lecollaire, Bruxellois d'adoption, et le tubiste Pascal Rousseau), le big band comprend seize musiciens dont six compositeurs (Fiorini, Ber, Blondiau, Rousseau, Lecollaire, Orti) pour sept titres magnifiques. La puissance de feu de l'ensemble est redoutable (les trombones de Frederik Heirman ou d'Adrien Lambinet y sont explosifs) mais n'exclut pas une finesse que souligne l'intelligence instrumentale de chacun, à l'image des discrets Pierre Bernard et Quentin Manfroy et leurs diverses flûtes. MikMâäk, nouvel enfant de la famille fondée par Laurent Blondiau, tutoie, dans cet album splendide et magnifiquement enregistré, de nouveaux sommets où musique écrite et improvisation libre se montrent indissociables.