"Time Like This"

S'il intrigue dès la première audition, Time Like This ne révèle toutes ses qualités qu'après quelques écoutes. Michael Formanek, dont les débuts professionnels remontent aux années 70 auprès de pointures telles que Joe Henderson, Freddie Hubbard et Art...

S'il intrigue dès la première audition, Time Like This ne révèle toutes ses qualités qu'après quelques écoutes. Michael Formanek, dont les débuts professionnels remontent aux années 70 auprès de pointures telles que Joe Henderson, Freddie Hubbard et Art Pepper ( San Francisco Samba, enregistré en 1977 mais publié 20 ans plus tard) avant de devenir le contrebassiste du Tim Berne's Bloodcount, a cherché ici à explorer dans toutes ses dimensions les possibilités que lui offrait un format orchestral inédit pour lui en tant que leader et compositeur. D'où une alternance contrastée entre des titres relevant d'un free bop particulièrement incisif et d'autres plus intériorisés travaillant sur la sonorité des instruments, les passages hors tempo ou qui osent avec bonheur le mélange des deux. Entouré de musiciens d'une grande flexibilité, à l'aise dans toutes les formes que le jazz moderne a pu enfanter depuis les années 60 (Tony Malaby, somptueux, joue des saxophones ténor et soprano, Kris Davis du piano, Ches Smith de la batterie et du vibraphone), le bassiste nous offre ici l'album le plus ambitieux (et réussi) de sa carrière à ce jour, en espérant que cette formation connaisse un futur rayonnant sur disque comme en concert.