Au début des années 30, Robert Johnson rencontre Son House. Le bluesman repris de justice (il a tué un homme) critique vertement son jeu de guitare et lui conseille de se concentrer sur l'harmonica. Vexé, Robert quitte la queue entre les jambes Robinsonville, le bled dans lequel il s'était installé. Quand il réapparaît deux ans plus tard, il est devenu un guitariste hors pair. Il raconte s'être rendu au carrefour des autoroutes 49 et 61 dans le Mississippi et y avoir pactisé avec le diable. Prêt à devenir un guitariste virtuose en échange de son âme. L'histoire est célèbre. Ce mythe fondateur, Johnson l'a d'ailleurs entretenu lui-même. Parsemant son oeuvre de traces ésotériques.
...

Au début des années 30, Robert Johnson rencontre Son House. Le bluesman repris de justice (il a tué un homme) critique vertement son jeu de guitare et lui conseille de se concentrer sur l'harmonica. Vexé, Robert quitte la queue entre les jambes Robinsonville, le bled dans lequel il s'était installé. Quand il réapparaît deux ans plus tard, il est devenu un guitariste hors pair. Il raconte s'être rendu au carrefour des autoroutes 49 et 61 dans le Mississippi et y avoir pactisé avec le diable. Prêt à devenir un guitariste virtuose en échange de son âme. L'histoire est célèbre. Ce mythe fondateur, Johnson l'a d'ailleurs entretenu lui-même. Parsemant son oeuvre de traces ésotériques. Qu'ils concernent la naissance ou la (fausse) mort, le sexe ou le crime, les drogues ou l'alcool, semi-mensonges et gros bobards émaillent l'histoire de la musique depuis la nuit des temps. Certains ont été inventés de toutes pièces par les artistes. Ainsi, les White Stripes Jack et Meg ont longtemps clamé être frère et soeur (ils ont été mari et femme). John Lennon a fait croire que les Beatles avaient fumé un pétard à Buckingham Palace. Et Keith Richards fait gober qu'il avait sniffé les cendres de son père avec de la coke (il se les est quand même apparemment mises dans le tarin d'une manière ou d'une autre)... Tantôt imaginées pour se faire mousser, tantôt pour nuire ou vendre du papier, rumeurs, légendes et ragots ont les origines les plus diverses. Ozzy Osbourne ne mange pas de chauves-souris mais il a un jour mordu dans une de ces bestioles envoyée sur scène par un fan en pensant que c'était un jouet... L'album des Beatles, des Stones et de Bob Dylan sous le nom des Masked Marauders n'est autre qu'un fantasme (et une grosse blague) du critique Greil Marcus dans les colonnes du Rolling Stone. Deborah "Blondie" Harry qui prétend avoir été prise en stop par le serial killer Ted Bundy, pense juste l'avoir reconnu sur une photo... La rumeur qui veut que Rod Stewart se serait fait purger l'estomac de sécrétions sexuelles mâles serait le fait d'un collaborateur médisant. Quant à la mort de Paul McCartney, qui aurait ensuite été remplacé par un sosie, dans un accident de voiture en 1966, elle est à mettre sur le compte d'un dj américain et à l'absence d'enregistrement des Beatles entre les étés 1966 et 1967. "Certaines histoires ont circulé si longtemps et sont allées si loin qu'elles surgissent encore et sont considérées comme avérées, même quand des preuves suffisantes les ont démontées," écrivent Daniel Durchholz et Gary Graff dans Rock'n'roll: mythes, légendes et scandales. Plus récemment, les Hives ont fait croire qu'un sixième membre écrivait leurs chansons mais refusait d'être vu en public. Là où Lana Del Rey, qui n'est pour certains que mensonges et manipulations, a tenté de brouiller les pistes après avoir ramé sous le nom de Lizzy Grant et subi plusieurs échecs commerciaux. Plus proche de Goat il y a leurs compatriotes de Ghost. Le mystère en mode sataniste. Un groupe de heavy metal originaire de Linköping qui a toujours tenu l'identité de ses musiciens secrète (leurs propres parents ne savent pas qu'ils en font partie, ils déguisent leurs voix en interviews, on les confond souvent avec des roadies, ils se font même régulièrement jeter des salles de concerts) et s'est constamment inventé des histoires. Son leader Papa Emeritus affirme être du même sang que Leonard Cohen, Don Corleone, Dracula et le fantôme de l'opéra. Enfin bref, si vous croisez Jim Morrison, Kurt Cobain ou Michael Jackson, faites-nous signe...J.B.