Chargé par son père d'aller nettoyer l'appartement d'une tante inconnue récemment disparue, Sho, un jeune aspirant musicien, entreprend bientôt de remonter le fil de l'exi...

Chargé par son père d'aller nettoyer l'appartement d'une tante inconnue récemment disparue, Sho, un jeune aspirant musicien, entreprend bientôt de remonter le fil de l'existence mouvementée de l'énigmatique Matsuko, une femme dont la grande beauté n'avait d'égale que la naïveté. Adapté par Tetsuya Nakashima d'un roman de Muneki Yamada, Memories of Matsuko est assurément une curiosité, tenant tout à la fois du mélodrame noir, du musical enjoué et de la fantaisie pop, non sans oser un hommage appuyé au Magicien d'Oz et des emprunts à l'esthétique Disney comme à celle d'un Jeunet. Soit un hybride kitsch aussi déconcertant que fascinant, tirant le portrait contrasté d'une Japonaise de la génération du baby-boom -l'excellente Miki Nakatani. Bonus nombreux.