L'histoire se passe " après-hier, en mars", dans un Paris à peine futuriste, mais surtout devenu totalitaire et totalement chaotique, et dans lequel la chute du capitalisme a tout emporté avec elle -les enfants perdus se regroupent et survivent dan...

L'histoire se passe " après-hier, en mars", dans un Paris à peine futuriste, mais surtout devenu totalitaire et totalement chaotique, et dans lequel la chute du capitalisme a tout emporté avec elle -les enfants perdus se regroupent et survivent dans la commune libre de Belleville; les autres sont, dit-on, enfermés dans ce qui fut Eurodisney, devenu centre de détention. Un parc devant lequel Fi, 40 ans, couturière qui n'a plus toute sa tête, a vu son frère être immolé. Un bûcher qui a aussi bouté le feu à sa colère, désormais débordante: " Tu vas encore faire la gueule, Fi? - Je vais brûler Eurodisney. (...) Je suis bouillonnement. Je suis ce poing vengeur que je fermerai autour de ce dieu qui t'a englouti." Débordant donc, comme la langue poétique, argotique et punk-rock que déploie Sabrina Calvo dans ce récit inclassable, tantôt polardeux, tantôt érudit, tantôt fantastique, mais effectivement furieux, avec cette presque folle et son armée d'enfants à l'assaut d'un Mickey devenu Melmoth, " monarque invisible et serviteur du Rongeur tout-puissant". Une réinvention trash et dégenrée de la Commune de Paris et de toutes les luttes populaires. " Un drapeau noir léché de rose."