Émission scientifique de Patrice Goldberg.
...

Émission scientifique de Patrice Goldberg. 7 Chacun de nous est susceptible de ressentir à travers un instrument, un morceau ou même un genre musical particulier, un émoi indescriptible qui nous emplit d'une énergie invariablement positive. Cette même impulsion qui nous pousse à la transe, prêts à prendre d'assaut les plus grands défis comme les plus moites des dancefloors. Cette sensation qui "ne s'explique pas" est-elle si indéfinissable que ça? C'est le mystère, vous l'aurez compris, que tentent de décrypter les toujours plus curieux tauliers de Matière Grise. Il est dorénavant assuré qu'au contact de quelques notes bienveillantes, le circuit de la récompense booste en dopamine un cerveau qui n'en demandait pas tant. Comblé par les mêmes sensations de plaisir que lorsque l'on mange, boit ou s'ébat sous la couette. Un pur shoot de volupté hédoniste à répéter à l'envi, et tout cela sans aucun risque pour la santé. Ce qui se fait plutôt rare, avouons-le. Ce que nous savions moins, par contre, c'est que la musique peut décupler ou altérer le goût d'un aliment ou que le cerveau se synchronise immédiatement à la pulsion musicale. C'est ce qui s'appelle avoir le rythme dans la peau! Une prouesse que nous partageons, cela dit en passant, avec certaines des plus incongrues bestioles de notre planète. Ce n'est pas le cacatoès à huppe jaune qui nous contredira. Ce frisson vieux comme le monde renferme-t-il une recette mathématique ou la formule demeure-t-elle magique? Sous ses dehors déjà entendus, un documentaire qui tient finalement la cadence. M.U.