Il fallait oser. Alors que le single reste la clé du succès à l'ère du streaming, le rappeur SCH sortait en octobre dernier ce qui est présenté comme un véritable concept-album: une sorte de polar à l'accent marseillais, façon French connection 2.0. Mieux: JVLIVS -c'est son titre- constitue le premier épisode d'une trilogie. Comme quoi, les tendances sont faites pour être contournées. En bourse, on parlerait même volontiers de correctif. Au "simple" empilage de tubes disparates, ils sont en effet de plus en plus nombreux à préférer aujourd'hui tisser des liens entre les morceaux, pour proposer une "histoire" plus large et complète. De son côté, SCH a carrément imaginé tout un scénario. Un thriller noir, dont l'aspect visuel est primordial: la sortie de l'album a été accompagnée d'un court métrage de 17 minutes, Absolu tome 1. Résultat: en France, JVLIVS a été consacré disque d'or en trois semaines.
...