Raconter le Saint-Empire romain germanique -ce grand ensemble, appelé à se morceler pour donner naissance aux nations modernes- dans une série télévisée, c'est une gageure. Cette minisérie réussit le double défi de reconstituer sans ennui l'Histoire politique, diplomatique et militai...

Raconter le Saint-Empire romain germanique -ce grand ensemble, appelé à se morceler pour donner naissance aux nations modernes- dans une série télévisée, c'est une gageure. Cette minisérie réussit le double défi de reconstituer sans ennui l'Histoire politique, diplomatique et militaire de l'Europe du milieu du XVIIIe siècle, d'en rendre visibles et audibles les rouages complexes, tout en racontant la jeunesse et les débuts tonitruants d'une souveraine régnant sur un continent déchiré. Elle sabote d'entrée ses fiançailles diplomatiques avec le prince héritier du Royaume de Prusse, lui préférant son amour de jeunesse, François Étienne de Lorraine (avec qui elle aura seize enfants). Tout à leur projet romanesque et féministe, les quatre épisodes montrent aussi une jeune souveraine apte à prendre en main un Empire qu'elle servira durant 40 années. Guerres et paix, traités complexes, politiques de boudoir, négociations et tractations, batailles à l'issue tragique, tout est ici reconstitué avec force costumes, des décors somptueux et une distribution éclatante (Marie-Luise Stockinger domine les échanges de sa voix rauque et de son port altier et mutin). Un régal pour les passionnés de grande Histoire, les amateurs de personnages féminins décisifs, mais sans doute une leçon un peu rigide pour les plus dissipés.