Le " dangereux hobby" de Timothy Blake est, comme il le dit lui-même, " dévorant", s'adressant ainsi à ses lecteurs: " Vous avez le droit de penser que je suis un monstre. Vous trouverez plein de preuves l'attestant." Ces preuves, on les trouve pour l'essentiel dans son fr...

Le " dangereux hobby" de Timothy Blake est, comme il le dit lui-même, " dévorant", s'adressant ainsi à ses lecteurs: " Vous avez le droit de penser que je suis un monstre. Vous trouverez plein de preuves l'attestant." Ces preuves, on les trouve pour l'essentiel dans son frigo: Timothy, en plus d'être le meilleur profiler indépendant utilisé par la police de Houston, Texas, qui comprend tout avant tout le monde et qui boucle ses fins de mois entre deux énigmes et trois parties de Rubik's Cube, aime surtout bouffer les autres -on a tous nos petites manies. C'est même comme ça qu'il est payé par la police pour ses services: à chaque vie sauvée, Timothy transforme en steaks un condamné à mort... Après le légiste serial-killer, le profiler cannibale! Difficile, en effet, de ne pas penser à Dexter ou à ce brave Hannibal en lisant Mange tes morts -en se rappelant qu'ils furent eux aussi des personnages de romans avant d'apparaître sur grand ou petit écran. Un petit écran qui tend sans doute déjà les bras au personnage de Timothy, qui s'annonce récurrent. On doute par contre que les scénaristes d'une future série potentielle puissent conserver l'implacable efficacité et toute la sauvagerie parfois bien trash dont fait preuve son auteur. Vegans s'abtenir.