C'est une bonne nouvelle qui ne se boude pas en ces temps de disette: Paris vient d'assister à l'ouverture d'un nouvel espace dédié aux artistes africains. Sa situation? Rue Geoffroy- l'Asnier, au coeur du Marais. On le doit à l'homme d'affaires Hassanein Hir...

C'est une bonne nouvelle qui ne se boude pas en ces temps de disette: Paris vient d'assister à l'ouverture d'un nouvel espace dédié aux artistes africains. Sa situation? Rue Geoffroy- l'Asnier, au coeur du Marais. On le doit à l'homme d'affaires Hassanein Hiridjee, qui s'est engagé pour la promotion des artistes malgaches, lui-même étant originaire de Madagascar, et plus largement pour la diffusion des talents africains. Ce mécénat, l'intéressé l'opère par le biais de la structure qu'il a créée, la Fondation H (celle-ci a d'ailleurs donné son nom au lieu parisien). Bonne nouvelle, signe d'une programmation à tenir à l'oeil, c'est l'excellente artiste Malala Andrialavidrazana qui y est exposée en premier. Jamais entendu parler de cette plasticienne qui s'est distinguée sous nos latitudes avec deux magnifiques oeuvres montrées lors de Mappa mundi, exposition qui s'est achevée début octobre? Rendez- vous immédiatement sur son site donnant à voir tant ses photographies que les remarquables photomontages surpeints qui se servent de vieilles cartes et de billets de banque afin de revisiter l'héritage visuel de la période coloniale. Il ne faut pas passer non plus à côté d'Outre-Monde, impressionnante série de 2003 sur des coutumes funéraires vernaculaires.