"1"

Échappé de The Rapture qui, au début des années 2000, secouait avec LCD Soundsystem les dancefloors du rock new-yorkais (quel tube ce House of Jealous Lovers),...

Échappé de The Rapture qui, au début des années 2000, secouait avec LCD Soundsystem les dancefloors du rock new-yorkais (quel tube ce House of Jealous Lovers), Luke Jenner se réinvente en solo avec un disque aussi surprenant que personnel. Il y évoque sa croyance en Dieu, les traumatismes de son enfance, la mort de sa mère et la naissance de son fils. Il se lance dans des drôles de trips ambient, joue avec les musiques électroniques et une guitare acoustique, quand il n'utilise pas des enregistrements de proches parlant de la vie et de l'amour. Après la techno de chambre (Meditation Tunnel) et le punk capricieux (Seedy Films), Jenner renvoie aux Flaming Lips, à Bowie et se la joue Daniel Johnston versus Thom Yorke ( Asshole). Audacieux mais inégal.