Série d'anthologie animée cornaquée par Tim Miller ( Deadpool) et produite par David Fincher ( Fight Club) pour Netflix, Love, Death & Robots aligne 18 cou...

Série d'anthologie animée cornaquée par Tim Miller ( Deadpool) et produite par David Fincher ( Fight Club) pour Netflix, Love, Death & Robots aligne 18 courts épisodes (une durée allant de 6 à 17 minutes) se réclamant un peu hâtivement de l'esprit Métal Hurlant. Forcément hétérogène et d'un niveau inégal, cette grosse bourrinade décomplexée, conceptuellement datée, déçoit massivement, se contentant souvent d'une demi-idée à peine, emballée dans une cinématique de jeu vidéo bas du front et un humour (très) beauf. À l'exception notable du quasiment poétique, et en tout cas joliment steampunk, Bonne chasse, du grinçant La Revanche du yaourt, voire de l'amusant et efficace La Décharge. Pour le reste...