C'est le récit d'un périple aux confins de la dernière frontière d'Europe, où Bulgarie, Grèce et Turquie convergent. Résidente écossaise née à Sofia en 1973, Kapka Kassabova retrouve la Bulgarie où elle a grandi à l'ombre du rideau de fer. C'était l'époque où les réfugiés traversaien...

C'est le récit d'un périple aux confins de la dernière frontière d'Europe, où Bulgarie, Grèce et Turquie convergent. Résidente écossaise née à Sofia en 1973, Kapka Kassabova retrouve la Bulgarie où elle a grandi à l'ombre du rideau de fer. C'était l'époque où les réfugiés traversaient encore la frontière par deux et non par milliers... Animée d'un désir de découvrir les endroits défendus de son enfance, villes et villages naguère sous surveillance militaire, fleuves et forêts situés en zone interdite durant deux générations, elle entraîne son lecteur dans un voyage circulaire. Celui-ci emprunte les contours des territoires naturels depuis la mer Noire, au pied de l'énigmatique massif de la Strandja, musée à ciel ouvert peuplé d'espèces-reliques, vers l'ouest dans les plaines de Thrace, sillonnées de couloirs marchands, les cols de Rhodopes, où le moindre sommet fait l'objet d'une légende. Observatrice scrupuleuse, l'autrice n'a pas son pareil pour croquer ses rencontres: migrants, gardes-frontières impassibles, archéologue énigmatique, prêtre danseur, botaniste belge égarés dans ce repli caché de la matrice globale. Tout en circonvolutions historiques, géographiques et topographiques, entre la vie et la mort, une somme de connaissances pour qui veut porter un regard neuf sur la crise migratoire.