"On a Clear Day I Can See You Forever"

C'est à la faveur d'une série de concerts "commissionnés" par le musée Henie Onstad Kunstsenter, du côté d'Oslo, que le producteur norvégien s'est replongé dans les synthés analogiques. Ce sont encore eux -Moog en tête- qui se retrouvent au centre de On a Clear Day I Can See You Forever, enregistré sans le moindre software, ni plug-in. On est forcément loin du space-disco professé par Lindstrøm (et Prins Thomas) dans les années 2000. Souvent proche d'une musique prog seventies, l'album se partage en quatre morceaux, d'une dizaine de minutes chacun. Pour un trip vintage sombre et intrigant ( AsIf No One Is Here), même s'il n'évite pas les plans les plus "vaporeux" (l'impro du morceau-titre en ouverture).

Distribué par Smalltown Supersound.

6