Artiste pluriel -vidéo, installation, photographie, dessin...-, Levi van Veluw est né en 1985 à Hoevelaken (Pays-Bas). Représenté en France par La Galerie Particulière, un gage de qualité, il est l'une des figures centrales de la jeune scène artistique néerlandaise. Diplômé du ArtEZ Institute of Arts d'Arhem, son oeuvre a été ré...

Artiste pluriel -vidéo, installation, photographie, dessin...-, Levi van Veluw est né en 1985 à Hoevelaken (Pays-Bas). Représenté en France par La Galerie Particulière, un gage de qualité, il est l'une des figures centrales de la jeune scène artistique néerlandaise. Diplômé du ArtEZ Institute of Arts d'Arhem, son oeuvre a été récompensée par de nombreux prix et montrée dans des institutions aussi bien européennes qu'internationales. Voilà pour le pédigré. Chez van Veluw, il y a une origine de l'oeuvre, un récit fondateur. Il explique: " Au début, il y a ce cauchemar récurrent: dans sa chambre un enfant tente de maintenir groupées entre ses mains des billes de verre. Elles glissent entre ses doigts, s'échappent, roulent et s'éparpillent dans tous les coins de la chambre. L'ordre est cassé, les barrières ont cédé. Les billes roulent, se répandent et l'enfant doit tout reprendre, les ramasser, une part une, les regrouper et les contenir: chasser le chaos, inlassablement." Cet éternel combat entre la forme et le chaos, l'oeuvre du plasticien n'a de cesse de la rejouer. L'inlassable tentative se laisse parfaitement appréhender sur son site qui s'ouvre sur une photographie immersive de The Chapel (2017), l'une de ses installations-phares. En haut à droite de l'écran, un menu permet de dérouler les oeuvres. On les examine une par une, avec une fascination toute spéciale pour la série Origin of the Beginning et cette "horreur du vide" qu'elle décline à travers une impressionnante accumulation de pièces de bois. À ne pas manquer: la déclinaison filmée de ce pan obsessionnel, voire psychanalytique, de son travail.