Il n'y a pas un Alain Cavalier mais trois! D'abord celui qui, fraîchement diplômé de l'IDHEC (l'actuelle FEMIS) à Paris au milieu des années 50, se lança dans le film politique avant de se faire une place dans le cinéma commercial français de qualité, travaillant avec les plus grandes stars (Romy Schneider, Alain Delon, Jean-Louis Trintignant). Ensuite l'auteur, à partir du milieu des années 70, d'oeuvres plus personnelles et à petit budget, allant vers une épure qu'incarna mieux qu'aucune autre Thérèse, six fois "césarisée" en 1987. Enfin le réalisateur de documentaires tournés en vidéo, démarche inaugurée par La Rencontre en 1995.
...