" Quand on n'est que vigueur, lutte et solitude, vos petits -parce qu'ils sont doux, ...

" Quand on n'est que vigueur, lutte et solitude, vos petits -parce qu'ils sont doux, potelés, vulnérables- peuvent vous sembler des proies. Être réveillée par le coup de patte au visage d'un lionceau endormi. Dans la tanière étroite, la promiscuité moite et dense des corps lui donnait parfois des montées de chaleur proches de la nausée ou de l'ennui."