" Valera s'était laissé distancer par son escadron et coupait les fils électriques du phare d'un autre motocy...

" Valera s'était laissé distancer par son escadron et coupait les fils électriques du phare d'un autre motocycliste. Copertini, le motocycliste, était mort. Bizarrement, Valera n'éprouvait aucune tristesse, même si Copertini avait été un compagnon d'armes, avec qui Valera avait foncé sous les néons blancs de la Via del Corso bien avant qu'ils ne se portent tous deux volontaires pour le bataillon d'infanterie motorisé, en 1917."