Lorca Varèse est arrivé à ses fins: il est officiellement engagé au Récif, branche particulière de l'armée chargée de traquer les "furtifs", animaux invisibles responsables selon lui de l'enlèvement de sa fille. Nous sommes en 2040, dans une France abandonnée par le politique, où certaines villes sont rachetées par des entreprises privées. C'est le cas d'Orange, où se déroule l'action, rachetée par la société de télécommunication... Orange -plus aisé pour des questions de droit. Celle-ci ne vous vend plus uniquement des forfaits GSM mais également des droits de circulation dans la cité: le plus cher vous permet d'aller n'importe où, les autres, beaucoup plus restrictifs, vous interdisent des quartiers entiers. Sans oublier la privatisation de la police et de l'enseignement, réduisant à peau de chagrin les droits humains. Damasio fait partie de ces auteurs de science-fiction exigeants qui ne vous donnent aucune clé de lecture de leurs romans. La description des furtifs et de leur traque frôle souvent l'abstraction. Par contre, la musicalité de la langue décrivant la chasse de ces étranges bêtes atteint des sommets poétiques rarement présents dans la littérature de genre. Il imagine également une langue adaptée aux années futures, bourrée de néologismes, et attribue à chacun de ses personnages une typographie directement identifiable. Ce n'est pas du luxe, tant la logorrhée de certains peut être ardue. Ces deux aspects de l'oeuvre rendent la lecture parfois difficile pour qui n'y est pas habitué. En revanche, la description de notre futur, pas si éloigné de notre réalité, est fascinante. Damasio rend ses lettres de noblesse à la littérature d'anticipation, ici pour nous alerter des dérives capitalistes de notre société.

Anticipation D'Alain Damasio, éditions La Volte, 704 pages.

8