L'histoire est connue. En 1966, Chantal Akerman n'a encore que seize ans quand elle découvre, exaltée, Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard. Ce jour-là, elle rencontre véritablement le 7e art -en rupture, émancipé- pour la première fois et décide instantan...

L'histoire est connue. En 1966, Chantal Akerman n'a encore que seize ans quand elle découvre, exaltée, Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard. Ce jour-là, elle rencontre véritablement le 7e art -en rupture, émancipé- pour la première fois et décide instantanément de devenir elle-même réalisatrice. " Si c'est ça le cinéma, je veux faire des films", dira-t-elle. En complément de sa rétrospective majeure en dix films, LaCinetek propose également une liste inédite de 50 oeuvres qui ont marqué la vie et le travail d'Akerman. Composée à partir d'entretiens donnés par la regrettée cinéaste belge et avec l'aide de ses plus proches collaboratrices, cette cinémathèque idéale comprend évidemment Pierrot le Fou, donc, mais aussi, bien sûr, le Vertigo d'Hitchcock, référence phare de sa formidable Captive, à côté d'autres incontournables: L'Aurore de Murnau, M le Maudit de Fritz Lang, Chercheuses d'or de 1935 de Busby Berkeley, Rendez-vous de Lubitsch, Mon oncle de Jacques Tati, Le Bonheur d'Agnès Varda ou encore Mouchette de Bresson... Chacun de ces films vient apporter un éclairage spécifique sur un aspect caractéristique du cinéma selon Chantal Akerman. De quoi rendre plus prégnants encore le plaisir et l'importance de se replonger dans son oeuvre aujourd'hui.