Benoît Jacquot donne un coup de neuf au film historique avec cette évocation saisissante du début de la Révolution française vue à hauteur de femmes. Il nous fait suivre Sidonie Lab...

Benoît Jacquot donne un coup de neuf au film historique avec cette évocation saisissante du début de la Révolution française vue à hauteur de femmes. Il nous fait suivre Sidonie Laborde (Léa Seydoux), qui exerce l'activité de lectrice auprès de la reine Marie-Antoinette (Diane Kruger). Les bruits venus du dehors annoncent des troubles, une révolte, mais au château de Versailles tous n'y croient pas et pensent que la cour se trouve bien à l'abri derrière ses murs. Rapidement, pourtant, les choses vont basculer... Le réalisateur des Enfants du placard, des Ailes de la colombe et de Sade filme caméra à l'épaule une action ancrée dans le réalisme le plus prenant. Ses actrices sont superbes (Virginie Ledoyen aussi ) et la vision des Adieux à la reine s'avère une expérience haletante, éclairante, émouvante.