"Le Cirque de consolation"

Aussi frontale puisse-t-elle être, la musique de Léonie Pernet n'est décidément pas facile à cerner. Née du côté de Reims, basée aujourd'hui à Paris...

Aussi frontale puisse-t-elle être, la musique de Léonie Pernet n'est décidément pas facile à cerner. Née du côté de Reims, basée aujourd'hui à Paris, la musicienne s'est formée au piano et aux percussions classiques, avant de tomber dans la techno. En 2018, un premier album, Crave, aimait déjà brouiller les pistes électroniques. Le Cirque de consolation accentue encore cette manie. Privilégiant définitivement le français (seuls deux titres sont encore chantés en anglais), Léonie Pernet zigzague entre new wave déviante ( Les Chants de Maldoror et ses derboukas frénétiques) et dark pop plus apaisée ( Il pleut des hommes). Avec toujours la volonté de prendre des risques, quitte parfois à laisser un peu à quai.