Son regard de photographe de plateau (et aussi de portrait) était aussi le regard d'un amoureux fou du 7e art. La belle exposition consacrée par la Cinematek au travail de Jean-Michel Vlaeminckx (1943-2014) offre un hommage des plus mérités à celui qui fut de tellement de tournages, de tellem...

Son regard de photographe de plateau (et aussi de portrait) était aussi le regard d'un amoureux fou du 7e art. La belle exposition consacrée par la Cinematek au travail de Jean-Michel Vlaeminckx (1943-2014) offre un hommage des plus mérités à celui qui fut de tellement de tournages, de tellement d'aventures journalistiques aussi (de Visions à Cinergie). Sur l'affiche, trois jeunes gaillards hilares sur une plage. Le sable est celui de Cannes. Nous sommes en mai 1992 et Benoît Poelvoorde, Rémy Belvaux et André Bonzel viennent de lâcher leur bombe C'est arrivé près de chez vous. L'instantané étreint le réel et inscrit en noir et blanc intime la mémoire d'un grand moment de cinéma belge et international. Ce sens aigu de l'instant, cultivé dans la proximité avec ses sujets et en prenant le temps de bien faire les choses, Vlaeminckx sut en faire l'outil d'une démarche très précieuse. Le talent de Jean-Michel n'avait d'égal que son dévouement à la cause du 7e art et de ses auteurs, et que sa modestie qui jamais n'était feinte. Henri Storck, Chantal Akerman, Jaco Van Dormael, les frères Dardenne, Abel et Gordon passent entre autres au gré de l'accrochage aux murs d'une Cinémathèque où le photographe cinéphile passa tant d'heures à s'émerveiller, et où ses images à leur tour émerveillent.