Cette salle n'a rien d'une salle de gym. Et ce prof n'a pas grand-chose du prof de gym non plus. La mission qu'il s'est assignée, année après année: transformer un cours désespérant pour les pubères en dialogue malaisé avec leur corps et leur place dans ce monde en un espace de ...

Cette salle n'a rien d'une salle de gym. Et ce prof n'a pas grand-chose du prof de gym non plus. La mission qu'il s'est assignée, année après année: transformer un cours désespérant pour les pubères en dialogue malaisé avec leur corps et leur place dans ce monde en un espace de liberté, d'émancipation, de création, de rencontre avec soi et l'autre. Les peurs et l'histoire de chacun. Chaque année, il embarque ses élèves dans un projet fou: créer un spectacle de danse contemporaine à l'air libre. Yves Le Coz est de ces professeurs passionnés qui remettent sans cesse leur métier sur l'ouvrage. Un héros transmetteur persuadé que l'imagination, la connaissance et l'amour de soi -et donc des autres-, ces valeurs que devrait véhiculer l'école, passent par le corps. Dans son établissement réputé "sensible", il apprend à ses élèves à apprivoiser le leur. Passés les premiers ricanements, au fil des cours, des ateliers, des exercices, les ados se délient, dansent. Et de nouveaux horizons, insoupçonnés pour la plupart, s'ouvrent à eux. Mois après mois, dans un style un peu trop classique pour son sujet, la caméra suit cette évolution, entrecoupée des propos de l'enseignant, drôle d'animal hirsute aux yeux d'un bleu ultramarin. Le résultat est poignant, émouvant, quelque part entre Le Cercle des poètes disparus, Entre les murs et Billy Elliot. Mais en vrai.