En 1967, Theodor Adorno avait 63 ans. Il venait de publier coup sur coup deux livres majeurs, Jargon de l'authenticité et Dialectique négative, et s'apprêtait à mettre la dernière main à un ouvrage consacré à celui qui avait été son maître et ami en musique, Alban Berg. À l'invitation de l'Université ...