Le meilleur de la forme

06/02/19 à 21:00 - Mise à jour à 11:15
Du Le Vif Focus du 07/02/19

Parmi les nouveautés programmées à Kanal, l'exposition De simples constructions met la sculpture à nu.

En 1927, Edward Hopper peint Automat. On connaît ce tableau nocturne qui donne à voir l'une de ces jeunes femmes solitaires que le peintre affectionnait tant. La scène est mélancolique, à l'image des yeux de la belle, perdus dans le vide. Cette toile est indépassable en ce qu'elle rend compte de la déshumanisation à l'oeuvre dans la société, celle-ci ayant fait le choix d'élire la consommation comme son carburant officiel. D'autres voies étaient possibles. Mais ce que le peintre nous dit avec certitude, c'est qu'un monde dans lequel on boit un café préparé par une machine (le distributeur auquel renvoie explicitement le titre de la composition) plutôt que par un être ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires