La fluidité de mouvement, l'agilité et l'autonomie de déplacement des Spot de Boston Dynamics fascinent et terrifient. Certes, la société qui les commercialisait l'an dernier (à 66 200 euros pièce) a toujours brandi une politique anti-a...

La fluidité de mouvement, l'agilité et l'autonomie de déplacement des Spot de Boston Dynamics fascinent et terrifient. Certes, la société qui les commercialisait l'an dernier (à 66 200 euros pièce) a toujours brandi une politique anti-arme stricte. Mais le design de ces chiens métalliques se répand comme une traînée de poudre. Ghost Robotics décline ainsi cette idée avec le V60, un quadrupède utilisé par une vingtaine de clients notamment pour de la reconnaissance de terrain et de la détection de menaces bactériologiques. Travaillant pour l'armée américaine et ses alliés, la firme vient de franchir un pas inquiétant en équipant ce robot tout-terrain d'un SPUR (Special Purpose Unmanned Rifle) de SWORD International. La combinaison du V60 et de ce fusil d'assaut doté d'une portée de 1,2 kilomètre et d'une optique zoomant 30 fois sera testée début 2022. Aucune intelligence artificielle n'est pour le moment impliquée dans le déclenchement des tirs de cette arme télécommandée. S'inscrivant dans une tendance qui démocratise cette technologie robotique à quatre pattes (le Go1 d'Unitree démarre quant à lui à 2 230 euros), ce mariage ne demeure pas moins très interpellant.