Mine de rien, c'est déjà sa sixième édition. En 2014, le Centre du cinéma et de l'audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles embrayait sur un événement initié en France, une fête populaire et participative ay...

Mine de rien, c'est déjà sa sixième édition. En 2014, le Centre du cinéma et de l'audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles embrayait sur un événement initié en France, une fête populaire et participative ayant pour objectif de promouvoir le court métrage. Cinémas, bibliothèques, centres culturels, écoles et maisons de jeunes participent à l'initiative. L'opération Le Jour le plus court est de tous les écrans. Du 18 au 22 décembre, plus de 135 courts métrages belges francophones seront projetés dans une trentaine de lieux (18 communes sont de la fête) mais aussi diffusés à la télévision et proposés en VOD. La Trois consacre une nuit d'antenne, quasiment six heures, au format. L'occasion de (re)découvrir Une soeur, avec Veerle Baetens, qui parle des violences faites aux femmes, Famille, qui traite de l'accueil aux réfugiés, La Parcelle ( photo), qui tacle l'utilisation des pesticides dans le milieu agricole ou encore Ma planète, qui évoque l'obésité. Une programmation en phase avec les préoccupations de notre temps...