PRéSENTé PAR MICHEL DENISOT. EN CLAIR.
...

PRéSENTé PAR MICHEL DENISOT. EN CLAIR. N'en déplaise à Télérama (qui vient de le décapiter dans une enquête), nous, on aime bien Le grand journal. Et quand il s'invite sur la Croisette, on ira même jusqu'à dire qu'on l'aime beaucoup. Parce qu'il a l'audace (ou l'inconscience) de mêler starlettes et monstres sacrés (Isabelle Huppert et Tony "Balance-toi" Parker), de parler d'un film d'auteur avec la même déférence que s'il s'agissait d'Eh mec, elle est où ma caisse?, et qu'il fait jouer en live des artistes internationaux prestigieux. Cette année, d'ailleurs, ce sera tous les soirs la fête aux oreilles (ou pas) avec une prestation scénique quotidienne. Le grand journal de Cannes réconciliera encore les prolos et les bobos, avec son judicieux cocktail de mainstream et de pointu, servi par Ariane Massenet, Ali Baddou, Elise Chassaing, Mouloud, Tania Bruna-Rosso, Pauline Lefèvre... Sans oublier Yann Barthès, qui devrait profiter du grand raout cannois pour ramener des images au moins aussi cultissimes que le fameux "Snoop Doggy Dogg... Rah qu'est-ce qu'on attend?" Be TV diffuse bien évidemment le tout en direct et en clair, avec ce mercredi, dès 19.15, la cérémonie d'ouverture qui verra la maîtresse de cérémonie Kristin Scott-Thomas accueillir le président du jury Tim Burton, lequel présentera sa garde rapprochée (Benicio Del Toro, Emmanuel Carrère, Kate Beckinsale...) chargée de départager les films en compétition. Rendez-vous est d'ores et déjà pris le dimanche 23 mai à 19 h pour suivre la cérémonie de clôture, qui sera cette année, espérons-le, retransmise dans son intégralité -et non amputée de moitié pour cause de foot. Cette édition 2010 du plus grand festin d'images au monde verra ainsi 16 films se frotter à la compétition: Tournée (Mathieu Amalric), Des hommes et des dieux (Xavier Beauvois), Hors la loi (Rachid Bouchareb), Housemaid (Im Sang-Soo), Biutiful (Alejandro Gonzalez Inarritu), Copie conforme (Abbas Kiarostami), Outrage (Takeshi Kitano), Poetry (Lee Chang-Dong), Another year (Mike Leigh), Faire Game (Doug Liman), Un homme qui crie (Mahamat Haroun), La nostra vita (Daniele Luchetti), Utomlyonneye Solntsem (Nikita Mikhalkov), You my joy (Sergei Loznitsa), La Princesse de Montpensier (Bertrand Tavernier) et Loong Boonmee Raleuk Chaat (Apichatpong Weerasethakul). Une belle sélection hétéroclite, à l'image des plateaux d'un Grand journal à lunettes noires.l Myriam Leroy