Qui n'a jamais eu l'impression de voir du théâtre dans les discours des hommes politiques? Le Kaaitheater prend le contre-pied et balance de vrais discours politiques dans des spectacles! Welcome to Spoken World, 4e édition. Thème 2011: Power of speech, la rhétorique du discours . "Avec le Yes we can d'Obama et d'autres discours comme ceux de Kadhafi par exemple, on a voulu inte...

Qui n'a jamais eu l'impression de voir du théâtre dans les discours des hommes politiques? Le Kaaitheater prend le contre-pied et balance de vrais discours politiques dans des spectacles! Welcome to Spoken World, 4e édition. Thème 2011: Power of speech, la rhétorique du discours . "Avec le Yes we can d'Obama et d'autres discours comme ceux de Kadhafi par exemple, on a voulu interroger le discours politique et sa rhétorique", explique Guy Gypens, directeur artistique du Kaai . On reste toutefois surpris de ne voir aucun reflet des révoltes arabes ou encore de la crise économique dans ce festival pourtant axé sur l'époque. "Malheureusement, on n'a pas pu avoir un spectacle sur les discours arabes. Les artistes qu'on aurait souhaités sont soit en ce moment chez nos voisins du KVS dans le festivalMeeting Point, soit pris sur d'autres scènes à l'étranger. La crise économique sera probablement diffuse dans quelques spectacles. Je pense à Jooste Vandecasteele qui prépare des discours politiques qui seront "joués" tels quels par de vrais hommes politiques belges comme Pascal Smet. " Le festival propose donc des spectacles de circonstance, des inédits. Ainsi du sulfureux metteur en scène sud-africain (connu du Kunsten) Mpumelelo Paul Grootboom qui dévoilera Rhetorical sur le déclin du président (Thabo Mbeki). De son côté, avec Although We Fell Short, Tim Etchells du collectif "punk" Forced Entertainment a taillé pour la performeuse Kate McIntosh un remix "joyeux et confus", collage de campagnes politiques, de congrès de partis, etc. De Colombie, Mapa Teatro débarque avec un discours sur la dépénalisation de la drogue: sur scène un expert en trafic de stups entouré d'un groupe de musiciens de Medellin! Autre invité, de marque: Amiri Baraka, alias LeRoi Jones, beatnik africain, qui à 84 ans prend la scène avec le hip-hop alternatif de Saul Williams pour un Black Power of Speech. L'incontournable du festival! Côté ovni, la chorégraphe Eleonor Baueur crée avec des étudiants danseurs de PARTS un Parliament without words. Côté curiosité locale, 8 jeunes bruxellois de 15 à 25 ans vont dégainer leur... I have a dream. l DU 25/11 AU 10/12 AU KAAITHEATER & KAAISTUDIO'S. WWW.KAAITHEATER.BE. SPECTACLES SURTITRÉS AUSSI EN FRANÇAIS. NURTEN AKA