Tourné en 1967 en noir et blanc dans les rues de Bruxelles, Le Départ suit un jeune garçon-coiffeur doublé d'un as du volant cherchant par tous les moyens -voler so...

Tourné en 1967 en noir et blanc dans les rues de Bruxelles, Le Départ suit un jeune garçon-coiffeur doublé d'un as du volant cherchant par tous les moyens -voler son patron, accepter les avances d'une riche cliente...- à se procurer la Porsche qui lui permettra de participer à un rallye automobile. Entreprise à laquelle Jerzy Skolimowksi donne une facture échevelée, sa caméra lancée aux trousses d'un Jean-Pierre Léaud dont la désinvolture tient ici de l'art de vivre. Soit, sous influence assumée de la Nouvelle Vague, une touche burlesque en sus, une envolée free jazz hautement stimulante, ode à la liberté, à la jeunesse et aux embrasements amoureux. Ours d'or à Berlin, un film à revoir d'urgence.