" Les Grecs étaient absolument fascinés par les nombres. Ils représentaient un moyen d...

" Les Grecs étaient absolument fascinés par les nombres. Ils représentaient un moyen d'atteindre la perfection", décrit Jean-Louis Migeot, auteur du livre Des chiffres et des notes. Pas étonnant que les plus illustres aient voulu définir la beauté de la musique par celle des nombres. Et il n'a fallu à Pythagore que quelques cordes de longueurs différentes tendues pour définir l'arithmétique des notes -et inventer le solfège.